La dévotion ouvre le cœur

JD : Bonjour Bhakti, qui est aussi le mot hindi pour dévotion.

BHA : C’est mon trésor. Dans les trois premières minutes de silence, j’ai déjà remarqué que je suis toujours juste dans mes pensées.

Tellement occupé dans les pensées, puis je rentre plus en moi et les larmes sont venues. Si je vous entends parler, alors en peu de temps je peux vraiment entrer dans mon cœur. J’apprécie tellement cela et je reconnais vraiment votre énergie, comme un mystère.

Si je m’assois toute seule une heure, je ne peux pas aller dans cet état. C’est donc un mystère incroyable, et j’apprécie vraiment cela. Ceci est mon trésor. Oui, merci beaucoup.

JD : Oui, chaque mot, Bhakti, est très beau bien sûr, vous venez de dire ce que chaque enseignant aimerait entendre.

J’ai eu l’intuition aujourd’hui de m’orienter davantage vers le côté dévotionnel. L’idée de commencer la réunion avec des mantras.

Je vois que ce n’était pas mal de vous donner ce nom car tout ce que vous venez de dire a également touché les autres participants. Donc, c’est très très beau.

Bhakti, après tous ces mots gentils, je dois être un peu dur avec vous. Vous êtes venu ici il y a quelques années, peut-être six ans, et tout le monde dans notre communauté vous aimait beaucoup.

Bhakti est une très bonne pianiste, nous l’avons tous encouragée à s’impliquer davantage dans la communauté, dans les réunions, voire à venir vivre avec nous. Votre réponse à cela a été de disparaître pendant de nombreuses années.

C’est une sorte de priorité. Et ce qui me rend triste, c’est que vous avez un grand potentiel. Vous venez de nous dire de  magnifiques mots. Vous avez le potentiel à l’intérieur, mais vous n’honorez pas vraiment ce potentiel.

BHA : Je vois. J’ai un problème d’argent et j’ai envie d’être riche, car maintenant je suis fier de pouvoir vivre par moi-même et manger avec seulement mes cours de piano. Je commence à avoir de l’argent supplémentaire, et si je deviens riche, plus d’argent viendra. C’est mon idée, mais pour l’instant cela ne vient pas … (rires)

JD : Maintenant, je dois être vraiment dur avec vous parce que ce que vous venez de dire est une absurdité  totale. Vous parlez d’être riche à l’intérieur en ayant beaucoup d’argent.

Donc, tous ces milliardaires très riches qui gagnent beaucoup d’argent seraient des gens dont on peut dire qu’ils vivent une vie très satisfaisante.

Vous avez vécu pendant six ans à un niveau de survie. Vous auriez pu avoir, depuis au moins six ans, la chance de devenir riche à l’intérieur, vraiment riche  parce que vous avez le potentiel pour cela.

Je suis sûr que tous ceux qui vous ont écouté ont immédiatement senti à quel point vous êtes très proche d’avoir ce moment de dans votre vie, parce que les belles paroles que vous avez prononcées sont vraies.

Si vous pouvez expérimenter votre propre essence durant ces quelques minutes, vous pouvez expérimenter votre propre essence chaque jour de votre vie. Vous ne faites pas cela parce que dans votre esprit vous avez ce fort désir d’argent, et ce désir vous conduit à un certain style de vie.

Je vous ai complètement oublié parce que vous ne nous visitez jamais. Je suis très heureux que vous soyez venu aujourd’hui à cette réunion et j’espère que ce que je vous dis vous secouera un peu.

BHA : J’étais tellement heureuse en fait à l’Open Sky House.

JD : Alors revenez nous voir,n’attendez pas si longtemps la prochaine fois.

BHA : Oui, oui, oui…

JD : Tout le monde vous aime beaucoup, et après ce que vous venez de dire, je pense que vous devez respecter le fait que ce que vous avez dit au début vient de votre essence.

BHA : J’ai une question. Cette fois, j’ai ressenti ma vraie nature, mon essence, mais en tant qu’être humain dans ce monde, comment pensez-vous qu’il est possible d’être cette connexion tout le temps ?

JD : Eh bien, dans mon cas, j’ai cette connexion la plupart du temps. Bien sûr, il est pratiquement possible de vivre avec ce que vous avez vécu lors de cette réunion la plupart du temps. Cela peut être le fondement de votre vie, et c’est possible pour tout le monde, c’est absolument possible.

BHA : Je vois… au moins je peux être beaucoup plus longtemps avec cette connexion ?

JD : Bien sûr. Et vous vous êtes dit que vous étiez assez surprise de constater combien de pensées vous aviez en tête.

BHA : Oui…

JD : Si vous n’aviez pas toutes ces pensées, vous seriez  à plus à même de vous connecter à votre essence.

BHA : Oui…

JD : C’est comme le ciel. Si vous regardez le ciel… le ciel est bleu. En Europe du Nord, nous ne voyons pas ce bleu car il y a tellement de nuages. Pourtant, il y a deux ou trois semaines, il n’y avait pas de nuages, il n’y avait que du ciel bleu ! Tous les jours.

Les nuages sont une métaphore de votre esprit, de votre pensée, de votre ego, de toutes les structures de votre esprit. Et ces structures agissent exactement comme les nuages. Par conséquent vous n’êtes plus en contact avec le ciel bleu, votre propre essence. Mais votre essence est toujours là, bien sûr, le ciel bleu est toujours là.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Satsang Contact : Indira

If you would like to have more information and take part in a retreat or weekend, I am here for you. Please contact me

Whatsapp: +49 1782890814

Email: office@johndavidsatsang.international